jeudi, juillet 22, 2021
Banner Top

Aujourd’hui, nous sommes de plus en plus attirés par le travail à distance, c’est-à-dire le télétravail. Que vous soyez en 100% à distance, freelance, nomade numérique ou parfois travailleur à distance, cet article est fait pour vous ! L’avantage numéro un de la télécommande est la possibilité d’organiser votre temps et votre espace comme bon nous semble. D’autre part, ce mode de travail implique une bonne organisation pour rester productif et motivé. Voici quelques conseils testés et approuvés par l’équipe de Fizzer pour vous aider à stimuler votre motivation dans le télétravail.

1. Créer un espace de travail motivant

A lire aussi : Comment mettre en place un logiciel ?

La règle d’or pour l’instant sa motivation dans le télétravail est de construire un espace de travail digne de ce nom. Travailler au lit est rarement recommandé pour augmenter votre productivité. Choisissez donc un espace de travail délimité, ce qui marque une frontière claire avec vos autres espaces de vie tels que le salon ou la chambre à coucher. Un bureau ou une petite table dédiée à votre activité professionnelle se fera parfaitement.

Conserver cet espace en bon état : il vous donnera envie de vous y installer tous les jours. Assurez-vous qu’il est bien équipé, ergonomique et si possible esthétiquement agréable. Le must : un espace qui laisse place à la réflexion. Asseyez-vous près d’une fenêtre, d’une plante etc. et vous entourez de couleurs qui vous encouragent à créer. Oui, la psychologie des couleurs existe ! Enfin, éloignez-vous des distractions. Votre espace doit être dédié au travail uniquement tandis que les distractions seront réservées pour vos pauses.

A lire en complément : Comment construire une stratégie ?

2. Organisez bien votre journée et vos défis

Une fois votre espace de travail réorganisé, vous pouvez procéder à la planification de votre journée. Dans chacun sa façon d’optimiser son emploi du temps. Cependant, certaines techniques, comme la méthode « Agile », ont fait leurs preuves, en particulier auprès des développeurs, dont le but n’est pas de planifier l’ensemble du projet dans les moindres détails, mais plutôt de le diviser en sous-projets pour fixer des objectifs à court terme. Ces sous-projets sont parfois appelés « sprints » ou « boîtes de temps » et peut durer de quelques heures à un mois. Il est également utile de créer des processus, des méthodes de travail, et d’utiliser des outils adaptés au monde de la télécommande tels que Slack ou Notion.

Pour savoir où vous êtes dans la progression de vos tâches, définissez vos objectifs pour la semaine et établissez des listes de tâches réalisables. En effet, une liste de tâches insurmontables ne vous démotisera qu’à l’avance. Pour définir votre temps, utilisez des techniques propres ou recommandées, telles que la technique Pomodoro. Le concept est simple : diviser votre temps de travail en périodes de 25 minutes et faire une pause de 5 minutes à la fin de chaque période. Après 4 périodes, vous pouvez prendre une pause légèrement plus longue, entre 15 et 20 minutes.

Enfin, si vous travaillez à distance en équipe, évitez les réunions et préférez des « gammes de focus » pour elles. C’est-à-dire des créneaux horaires (par exemple, 09h00 à 11h00) pendant lesquels les membres de l’équipe se concentrent sur des thèmes nécessitant plus de calme.

3. Modifier l’environnement

Même si, grâce à nos conseils ci-dessus, vous avez maintenant toutes les clés pour créer un espace de motivation pour vous, il peut être bon de changer votre environnement de temps en temps. Cela commence parfois simplement par le changement de pièce. Vous sentez que votre productivité n’est pas à son maximum dans votre bureau ? Essayez un autre endroit dans la maison !

Le télétravail peut aussi facilement conduire à l’isolement. Pour contrer cela, sortez de votre maison que ce soit pour une petite promenade quotidienne ou pour travailler à l’extérieur. Essayez les espaces de coworking ou les cafés de votre ville, pour découvrir un environnement différent, voir de nouvelles têtes et peut-être même rencontrer.

Et si vous ressentez un besoin de changer l’air encore plus radical, pourquoi ne pas essayer l’expérience dans une autre ville ou carrément dans un autre pays. Si vous aimez l’expérience, vous pouvez même devenir nomade numérique !

4. Échanger et communiquer

Toujours pour éviter l’isolement, il est bon de rester en contact régulier avec ses pairs lorsque vous travaillez à distance. Si vous êtes un freelancer, contactez d’autres pigistes sur des sujets communs, ou profiter de votre temps libre pour passer des appels à vos proches etc. Si vous êtes à distance dans une entreprise, vous devrez contacter votre équipe pour coordonner. Profitez de l’occasion pour échanger sur d’autres sujets (comme vous le feriez à la pause-café), pour vous divertir, avoir des interactions, rire, vous cultiver… C’est bon pour le moral !

5. Pour lâcher et vider la tête

Comme dans tout travail, à distance ou non, il est bon de ne pas forcer lorsqu’il est bloqué. Pour débloquer, faire du sport ou toute autre activité agréable qui vous permet de penser à autre chose. Nous avons tendance à l’oublier à distance, mais simplement marcher ou prendre des pauses peut suffire à remettre les idées en place. L’avantage est que vous pouvez gérer votre temps et vos pauses comme bon vous semble !

En distance, même si vous pouvez vous sentir seul parfois, vous ne l’êtes jamais vraiment ! Parce qu’à la fin, des milliers de personnes sont touchées par ce mode de travail. Et l’avantage de cette communauté géante est que nous pouvons en apprendre davantage chaque jour pour trouver la motivation nécessaire pour réaliser le télétravail. Et vous pouvez toujours compter sur les bons conseils de Fizzer ☺ !

Banner Content

Facebook

Lettre d’information

Négocier avec l’assurance?