Location d’utilitaire : comment éviter les mauvaises surprises

Dans un monde en perpétuel mouvement, la location d’utilitaires est devenue un service incontournable pour un grand nombre de particuliers et de professionnels. Que ce soit pour un déménagement, une livraison ou tout autre besoin ponctuel, louer un véhicule utilitaire se révèle souvent être une solution pratique et économique. Toutefois, vous devez prendre certaines précautions afin d’éviter les désagréments et les mauvaises surprises qui peuvent parfois survenir. De la réservation à la restitution, en passant par l’assurance et les frais cachés, voici quelques conseils pour vous aider à louer un utilitaire en toute sérénité.

Location d’utilitaire : les étapes clés

Bien préparer sa location d’utilitaire est une étape cruciale pour éviter les mauvaises surprises et profiter pleinement du service. Vous devez déterminer précisément vos besoins en termes de volume et de charge utile. Effectivement, louer un utilitaire trop petit ou mal adapté à votre besoin peut engendrer des frais supplémentaires imprévus.

A lire aussi : Mon moteur de voiture fuit, que faire ?

Vous devez choisir le bon prestataire, celui qui propose des tarifs compétitifs et des conditions claires et transparentes. N’hésitez pas à consulter les avis des clients sur internet ou à demander conseil aux personnes autour de vous.

Une fois la réservation effectuée auprès du loueur choisi, pensez à vérifier le lieu et l’horaire exacts où vous devez récupérer le véhicule ainsi que les documents requis (permis de conduire validé depuis plus d’un an, …). Il est aussi recommandé d’anticiper la durée nécessaire pour charger ses affaires dans le camion avant l’échéance horaire.

A découvrir également : Comment choisir un support téléphone de voiture ?

On ne doit pas oublier quelques aspects pratiques comme se munir d’un GPS ou télécharger préalablement une carte géographique afin de ne pas perdre son temps en chemin ; faire attention au parking gratuit lorsqu’on porte assistance au déménagement avec ses proches ; conserver sur soi toutes les pièces telles que devis signés, par exemple…

camion utilitaire

Assurances et garanties : les vérifications à faire

En plus de ces aspects pratiques, il faut vérifier les assurances et garanties proposées par le loueur. Effectivement, un incident peut vite arriver lors d’un déménagement ou d’un transport de marchandises. Il faut donc être bien couvert pour éviter tout désagrément financier.

Le contrat de location doit préciser clairement quelles sont les assurances incluses dans la prestation : assurance tous risques (vol, incendie, bris de glace), responsabilité civile en cas d’accident causé aux tiers… Vérifiez aussi si des franchises s’appliquent en cas d’accident ou de dommages au véhicule loué. Les conditions générales doivent mentionner toutes les exclusions possibles (usage professionnel interdit, transports illégaux…) ainsi que la liste des documents à fournir en cas d’accident.

Il est aussi recommandé de souscrire à une assurance complémentaire qui peut vous couvrir contre certains risques spécifiques comme la perte des clés du camion, l’immobilisation forcée du véhicule suite à un accident non responsable. Là encore, vérifiez bien les termes et conditions.

État du véhicule : le contrôle avant le départ

Une fois que les aspects administratifs et de sécurité sont vérifiés, il est temps de se pencher sur l’état du véhicule loué. Avant même de signer le contrat de location, inspectez minutieusement le camion pour repérer d’éventuelles anomalies ou traces d’usure qui pourraient vous causer des problèmes pendant votre trajet.

Commencez par vérifier l’état extérieur : rayures, bosses, éraflures… Notez toutes les imperfections que vous constatez (même minimes) sur le formulaire prévu à cet effet avant la prise en main du véhicule. Cela évitera toute contestation ultérieure avec le loueur.

Pénétrez dans la cabine et assurez-vous que tout fonctionne correctement : phares, clignotants, essuie-glaces… Testez aussi la radio et la climatisation si elles sont présentes. Vérifiez l’état général du compartiment de chargement : porte bien verrouillée et étanche (surtout s’il pleut), plancher propre et sec (pour éviter tout glissement dû à une flaque d’eau ou une trace grasse).

Si vous constatez un problème quelconque lors de cette inspection préliminaire, n’hésitez pas à alerter immédiatement le responsable du parc automobile. Il sera plus facile pour lui • ainsi que pour vous • de trouver une solution avant votre départ plutôt qu’une fois rendu compte sans possibilité de prouver ce qui était déjà présent au moment où vous avez pris possession du véhicule.