jeudi, septembre 24, 2020
Banner Top

Un nutritionniste a plusieurs missions dans son métier. Sa mission principale est d’aider les gens à mieux manger. Le nutritionniste est souvent comparé voire confondu avec le diététicien. Retrouvez ici toutes les informations que vous cherchez sur le métier du nutritionniste. 

Les missions d’un nutritionniste

Les deux métiers de nutritionniste et de diététicien sont bel et bien distincts. Si la formation de diététicien est accessible, le métier de nutritionniste, lui, est réservé aux médecins spécialisés dans les questions touchant à l’alimentation et à la nutrition.

A lire également : 4 astuces pour bien choisir sa mutuelle santé

Le nutritionniste connaît de près les bienfaits mais aussi les méfaits de telle ou telle nourriture sur le corps et l’organisme. Il va donc conseiller ses patients sur leur mode d’alimentation. Il fait également de la prévention et agit sur la guérison des patients souffrant de problèmes majeurs de nutrition. 

Il est important de noter qu’un diététicien peut exercer son métier après une formation Bac + 2 alors qu’un nutritionniste est un étudiant qui suit tout un cursus de médecine, avant de se spécialiser.

A voir aussi : Est-il possible de manger sainement ?

Nutritionniste : un professionnel de santé 

Le nutritionniste est donc un médecin qui doit poursuivre des études de médecine pour exercer. Les deux métiers de nutritionniste et de diététicien n ‘ont rien à voir, en ce sens qu’un médecin est en droit de prescrire des médicaments au sein de son cabinet ou en hôpital. Le diététicien n’en a pas le droit.

Les missions du médecin nutritionniste sont de détecter toute pathologie, maladie ou affection liée à la nourriture et à la nutrition. Entre autres, le médecin nutritionniste est souvent amené à rencontrer des patients atteints de troubles digestifs, de diabète de type 2, ou souffrant d’obésité, par exemple.

Santé : éduquer le patient à la nutrition

Un médecin nutritionniste a pour rôle fondamental de donner des conseils de prévention à ses patients afin de les aider à développer et à prendre de bonnes habitudes alimentaires

Certaines maladies sont directement liées à une mauvaise nutrition et ont des conséquences plus ou moins graves sur la santé des patients. Le médecin nutritionniste est également chargé de déterminer les causes d’un trouble alimentaire chez un patient, tout en suivant des procédés scientifiques. Le médecin nutritionniste peut alors proposer à ses patients, selon le diagnostic établi, de suivre des programmes alimentaires adaptés à leur pathologie.

Ces programmes médicaux et alimentaires sont en général hautement surveillés et en accord avec l’état psychologique, biologique du patient. Les conseils et prescriptions du médecin nutritionniste se font en fonction du stade d’évolution de la maladie et de la réaction du patient.

Les conditions pour devenir nutritionniste

Pour exercer le métier de nutritionniste, il faut faire des études longues. Il est aussi nécessaire de savoir que vous gardez la posture du médecin avant tout. Vous travaillez souvent en relation avec d’autres médecins et au plus proche des personnes et des patients. Pour cette raison, vous devez apprécier le relationnel aux gens et à l’humain de manière générale.

Nutritionniste : quelles études ou formation ?

Pour devenir nutritionniste, vous avez plusieurs voies possibles. Une école de médecine ou une faculté de médecine reconnue par l’Etat sera la voie la plus simple. Vous passez 6 années en fac de médecine et vous devenez médecin généraliste.

Ensuite, vous pouvez vous spécialiser, notamment en internat de spécialité endocrinologie et diabétologie. Vous traitez les thèmes liés à la nutrition et sortez diplômé en tant que “praticien nutritionniste”.

L’autre spécialisation possible pour devenir nutritionniste est de faire un doctorat dans une université spécialisée en nutrition. Vous entrez alors dans un cursus recherche et vous vous engagez sur une totalité de 11 ans d’études en médecine et nutrition.

Etudes universitaires professionnelles

Les maladies et troubles alimentaires s’étudient d’une autre manière, notamment par des diplômes professionnels. Bordeaux propose par exemple le Master en Nutrition et science des aliments, ou la Licence en nutrition humaine, ou en Santé et sciences des aliments. Vous avez l’embarras du choix, la France propose des cursus professionnels très adaptés et de qualité.

La formation DES Endocrinologie, Diabétologie et maladies métaboliques est par ailleurs disponible partout en France. Vous faites 4 années d’études, avec immersion en CHU. Au terme des ces 4 années d’études assidues, vous devenez médecin nutritionniste.

Dans le secteur privé, le Bachelor ou le Master Diététique et nutrition humaine existe, notamment à l’EDNH. Vous pouvez aussi vous spécialiser dans la nutrition des sportifs. cette école est implantée dans plusieurs villes de France.

Avantages et inconvénients du métier de nutritionniste

Comme dans tout métier, il existe des avantages et des inconvénients. Devenir médecin nutritionniste implique certains éléments à prendre en compte.

Les avantages du métier de nutritionniste

Le métier de nutritionniste est un métier dans lequel on apprend toujours. En tant que médecin, vous aidez vos patients à guérir et vous les suivez sur une durée indéterminée. La relation au patient est très important, y compris d’un point de vue psychologique. Ce métier est fait pour tous ceux qui aiment aider les gens à guérir.

En devant nutritionniste, vos revenus sont assez importants. En théorie, vous n’avez donc pas à vous soucier du facteur financier.

Les inconvénients du métier de nutritionniste

Un médecin nutritionniste est en concurrence avec le diététicien dans sa pratique. Il est important de savoir se faire sa patientèle et d’être un nutritionniste reconnu afin de tirer son épingle du jeu, surtout si vous choisissez d’exercer uniquement en cabinet.

Il est à notre que de faux nutritionnistes existent, ce qui crée une concurrence déloyale dans le métier de nutritionniste.

Débouchés pour le métier de nutritionniste

Comme nous l’avons dit, après votre formation, vous pouvez soit exercer en cabinet, soit en hôpital ou en clinique. Vous pouvez aussi allier ces possibilités.

Au terme de vos études ou au cours de votre carrière de nutritionniste, vous pouvez devenir coach sportif, travailler dans une organisation de santé publique ou privée, ou dans des instituts. Vous pouvez aussi être amené à travailler avec les milieux défavorisés en nutrition, afin d’aider les plus démunis à mieux s’alimenter lorsque cela est possible. Des organismes de distribution de nourriture aux plus défavorisés font appel à des nutritionnistes afin d’être bien conseillés.

Banner Content

Facebook

Lettre d’information

Négocier avec l’assurance?

Abonnez-vous à notre newsletter