Comment avoir un garant gratuitement ?

Entamer des démarches de recherche de logement, c’est s’engager sur un chemin tortueux. Entre les longues investigations pour dénicher la perle rare et la panoplie de documents administratifs à fournir au propriétaire, on peut rapidement avoir la tête dans le guidon. La tâche peut se révéler encore plus difficile lorsque le propriétaire (c’est souvent le cas) exige la désignation d’un garant. Il existe néanmoins des solutions simples et gratuites pour contourner cette difficulté. Détails dans cet article.

A l’ancienne : demander à un proche de se porter garant

La manière la plus simple de trouver gratuitement un garant, c’est de le rechercher dans son entourage. Au sens traditionnel, un garant est une personne légalement responsable qui s’engage à régler les éventuelles dettes du locataire. Ceci sous-entend que le garant est susceptible d’être poursuivi s’il ne parvient pas à couvrir les dettes du locataire. Ce n’est pas rien ! Voilà pourquoi il est conseillé de demander à un parent, un ami ou une connaissance de se porter garant.

A lire également : La ville de Paris en guerre contre Airbnb

Il n’est toutefois pas question de faire un choix basé sur des critères d’affinité. Si la personne qui se porte garant ne gagne pas suffisamment d’argent pour payer vos deux loyers, vous pouvez vous retrouver (tous les deux) dans une position inconfortable. Vos chances de trouver un logement peuvent être réduites et si le propriétaire acceptait cet arrangement, vous pourriez avoir des ennuis dans le futur. Si vous en avez la possibilité, choisissez un garant qui perçoit un salaire équivalent au triple du loyer convoité. Cette personne doit également être salarié en CDI (hors période d’essai), indépendant avec une ancienneté minimale de deux années. En clair, le garant doit avoir une situation stable.

Une dernière chose : dans le processus de négociation, présentez à votre futur garant, les options qui s’offrent à lui en termes de prise en charge de loyer. Ce dernier peut en effet opter pour une caution simple ou une caution solidaire. S’il accepte une caution simple, il peut demander au propriétaire de vous poursuivre dans un premier temps et de se tourner vers lui en dernier recourt. De plus, si vous vivez en colocation, le garant prend uniquement en charge vos impayés de loyer. En revanche, dans le cas d’une caution solidaire, il pourrait également couvrir les dettes de vos colocataires. Pour les cautions solidaires, les garants ne bénéficient pas du droit de discussion en cas d’impayés. Autrement dit, au premier impayé, le propriétaire se tourne directement vers le garant.

Lire également : Les différents moyens pour résilier votre appartement à Paris

La garantie Visale : la caution 100% gratuite des moins de 30 ans

Comme vous avez pu le constater, la recherche d’un garant physique est loin d’être une partie de plaisir. Des fois, cette démarche peut s’avérer vaine parce que vous vivez loin de vos proches. Le cas échéant, il est préférable de solliciter la garantie Visale.

Qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’un dispositif entièrement gratuit mis en place par Action Logement pour aider les jeunes de moins de 30 ans à accéder à la location. Lorsque vous bénéficiez de la garantie Visale, c’est Action Logement qui se charge d’apurer vos dettes. Mais attention :  cette caution couvre 36 mois d’impayés sur toute la durée du bail. Si vous résidez dans un logement du parc locatif social, vos loyers sont garantis dans la limite de 9 mensualités.  Soulignons également que le locataire a l’obligation de rembourser Action Logement. La garantie Visale n’est accordée que si certains critères sont remplis.

Qui peut bénéficier de la caution Visale ?

La caution Visale est accordée à tous les jeunes âgés de 18 à 30 ans. Cependant sous certaines conditions, les plus de 30 ans, peuvent obtenir la garantie Visale. Par exemple, si le candidat locataire est âgé de plus de 30 ans et est en mutation professionnelle, il peut bénéficier de cette caution. De plus, un salarié de plus de 30 ans employé depuis moins de 6 mois dans un privé peut avoir droit à la garantie Visale. Sa candidature doit néanmoins être déposée avant la fin de sa période d’essai. Les ménages qui bénéficient d’un accompagnement dans le cadre d’une intermédiation locative peuvent également y avoir droit.

Si vous remplissez l’un des critères susmentionnés, rendez-vous sur le site de Visale pour connaitre la procédure de demande de garantie et entamer les démarches nécessaires.

La caution bancaire

Si aucune des solutions précédentes ne vous convient, vous pouvez toujours vous tourner vers la banque. En effet, certaines banques proposent un service de cautionnement bancaire. Il s’agit d’une forme de cautionnement dans laquelle vous vous engagez à verser une somme d’argent sur un compte bloqué pendant toute la durée du bail. Cette somme équivaut généralement à 1 ou 2 ans de loyer. En contrepartie, la banque prend en charge vos impayés de loyer. Ce n’est pas la solution la plus avantageuse, mais vous pouvez l’utiliser si tout le reste ne marche pas.