vendredi, juillet 19, 2019
Banner Top

Le contrôle technique est une inspection visuelle et tactile sans démontage de votre véhicule. Celui-ci concerne les véhicules de tourisme n’excédant pas 3,5 tonnes. En France, depuis 1992, cette procédure est obligatoire. Il existe de ce fait une périodicité qui est inscrite au niveau de l’arrêté réglementé du 18 juin 1998 par le Code de la route. Toutefois, avec la réforme du 20 mai 2018 plusieurs changements ont été opérés. Le contrôle technique est devenu bien plus cher et bien plus contraignant. Pour les propriétaires de voiture diesel, c’est devenu un véritable casse-tête.

Les changements opérés concernant le contrôle technique

Le nouveau contrôle technique adopté le 20 mai 2018 apporte de très nombreux changements. Celui-ci a été durci pour des raisons sécuritaires au niveau de la route. En effet, il y a eu une hausse due à des négligences d’où l’utilité d’agir. Par conséquent parmi les nouveautés dans ce domaine on peut citer :

  • Un nouveau niveau de conformité

Dans le cadre du contrôle technique à Allauch, on pouvait observer deux niveaux de conformité. Le premier est «?favorable avec aucune défaillance mineure?». Dans ce cas présent, votre voiture pourra circuler durant deux ans sans avoir à refaire des tests. Le second est «?défaillance majeure?». La validité du contrôle est de deux mois et entraine l’obligation d’une contre-visite. Toutefois, il existe dorénavant un troisième niveau de conformité : la défaillance critique. Avec ce dernier, la validité du contrôle technique est limitée au jour du contrôle.

  • Plus de points de contrôles

À la base, il y avait 123 points de contrôles. Après la réforme, il y a 133 points de contrôle répartis en 9 fonctions. De plus, on passe de 411 défauts à 610 défaillances.

Les changements s’agissant des terminologies

Certains termes sont maintenant utilisés dans ce domaine aux dépens d’autres. Ainsi à partie de la mise en vigueur de la nouvelle réforme «?la visite technique périodique?» sera un «?contrôle technique périodique?» et les défauts deviennent des défaillances.

  • Les buts de cette nouvelle réforme

Cette nouvelle réforme opérée dans ce domaine est due au fait qu’il y a de plus en plus d’accidents qui sont causés par les différentes défaillances des voitures. Pour y remédier, l’Union européenne et ses organes chargés de ce type de procédure ont mis en place un ensemble d’actions qui permettra de réduire de moitié les accidents sur les routes européennes.

Banner Content

Qui suis-je ?

Je m’apelle Ayana. Bienvenue sur mon petit blog perso. Je publie régulièrement mais je ne suis pas la seule ^^ Avec ma bande de e-friends, on partage tout un tas d’infos utiles ici. On espère que vous y trouverez votre bonheur.

Suivez-nous sur Facebook

Négocier avec l’assurance?

Lettre d’information

Abonnez-vous à notre newsletter