lundi, octobre 26, 2020
Banner Top

Pour les petits entrepreneurs forestiers, les collectivités et les agriculteurs, le matériel professionnel représente un investissement conséquent. Pourtant, il améliore considérablement la pénibilité du travail et la productivité. Comment obtenir du matériel neuf moins cher ? Acheter de l’outillage d’occasion est-il une bonne solution pour des budgets serrés ? Découvrez comment faire des économies et investir pour votre activité.

Neuf ou occasion : quel matériel forestier choisir ?

Depuis quelques années, le marché de l’outillage est envahi pas du matériel moins cher. S’il est tentant de préserver son budget, il est toutefois risqué d’acquérir ce type d’outils. En effet, les pièces de rechange ne sont pas toujours faciles à trouver et vous pourriez bien vous retrouver avec un matériel inutilisable. Il est toujours plus agréable de ne pas jeter son argent par la fenêtre.

A voir aussi : Un ex-salarié d’une entreprise reconnue à travers le monde se dit viré pour des arrêts maladie

Si le matériel neuf de qualité coûte plus cher, il est néanmoins préférable de bien s’équiper, auprès de prestataires locaux qui assurent également la maintenance et les réparations de vos outils forestiers. Si vous souhaitez vraiment faire des économies, découvrez les occasions proposées pas un fournisseur de proximité : il saura vous conseiller en fonction de vos besoins.

Petit outillage : miser sur l’ergonomie et la sécurité

Là encore, il est vivement conseillé de miser sur la qualité. Un bon outil vous rendra plus productif qu’un outil qu’il faut réparer tout le temps. En en matière de petit équipement, la priorité, c’est votre santé et votre sécurité. Choisissez un matériel solide et ergonomique : un merlin ou un coin de fendage de mauvaise qualité ou mal entretenus sont non seulement plus fatigants à utiliser, mais dangereux. Inutile de mettre en péril l’élément le plus important de votre activité : vous.

A lire également : Tout sur le nettoyage

Pensez également qualité quand vous choisissez vos protections : lunettes, casques, vêtements de travail et chaussures coquées. Rien de pire, en effet, que de découvrir trop tard que votre pantalon de protection n’était pas assez solide pour protéger vos membres inférieurs.

Banner Content

Facebook

Lettre d’information

Négocier avec l’assurance?