jeudi, septembre 24, 2020
Banner Top

Qui ne s’est pas déjà régalé en dégustant des sushis, des sashimis, ou des maki dans un restaurant japonais ? Saviez-vous que l’art de fabriquer des sushis porte un nom ? Devenir sushiman est possible en apprenant le savoir très particulier et ancestral venu tout droit du Japon. On vous parle en détails du métier de sushiman : lancez-vous dans le sushi et devenez un pro de la cuisine japonaise !

Le sushiman : l’art du sushi poussé à son comble

Le riz a été découvert au milieu du XVIIe siècle. Agrémenté de vinaigre de riz et de poisson cru, voici les prémisses du sushi dans toute leur splendeur. Le sushi n’est pourtant réellement apparu qu’au XIXe siècle au Japon, en cuisine.

A lire aussi : 5 lieux incroyables à découvrir à Chicago

Des amateurs de cuisine se sont ensuite intéressés de près à cette pratique culinaire haut de gamme made in Japon, au XXe siècle notamment. Le sushi s’est alors fait connaître, s’est démocratisé et est bel et bien sorti de la culture japonaise pour partir à la conquête des restaurants mondiaux.

Devenir sushiman : un défi de rigueur

Vous vous débrouillez un peu en cuisine ? Pour devenir sushiman, il ne suffit pas de maîtriser quelques techniques de cuisine. Ces délices d’Asie et plus particulièrement du Japon sont fabriqués dans les règles de l’art japonais. Même si vous avez déjà fabriqué des sushis avec un kit à sushi, il ne sera pas vraiment possible de travailler dans un restaurant en tant que sushiman, à moins d’avoir un talent débordant et une discipline très stricte, d’entrée de jeu.

A lire en complément : IQOS ou la nouvelle tendance du tabac chauffé

Il faut savoir se démarquer, et ce, grâce à une formation complète pour devenir sushiman. Le résultat doit être parfait et à la hauteur des attentes du client. Car quand il s’agit de travailler le poisson frais en cuisine, les Japonais ne plaisantent pas, avec le goût, la technique, l”hygiène, le protocole traditionnel et le savoir-faire.

La culture japonaise et le talent en cuisine

La fabrication du sushi est un art. Pour devenir sushiman, il faut donc effectuer une formation qui appuiera votre demande de travail dans un restaurant, notamment à Paris. Les cultures sont brassées dans la capitale et les restaurant japonais sont à la recherche de talents de la cuisine japonaise afin de servir les meilleurs sushis à leurs clients.

En France, les Japonais ne viennent pas particulièrement pour travailler dans des restaurants à sushis. Et, c’est à remarquer, il n’est pas nécessaire d’être Japonais pour se lancer dans les sushis et dans la cuisine japonaise. Le sushiman est formé selon la méthode traditionnelle et va mettre son savoir en pratique après avoir prouvé sa rigueur et sa méthode. Il faut être à la hauteur si l’on veut devenir un excellent sushiman dans un restaurant dont vous ferez la réputation.

Les missions du sushiman

Le sushi se travaille avec les meilleurs ingrédients et avec les meilleures techniques possibles. Être sushiman requiert de la rigueur, un savoir-faire parfait et une hygiène irréprochable. Vous devez aussi avoir un sens de l’esthétique culinaire, très appréciée en cuisine et marque de fabrique de la cuisine du Japon.

Un sushiman sélectionne ses aliments et crée des dérives du sushi traditionnel japonais. Ceci lui permet de proposer dans les restaurants de France des spécialités reconnues pour leur goût et appréciées de la population française.

Élaborer des recettes et s’inspirer

Les recettes élaborées par un sushiman peut vent donc être directement inspirées de l’art japonais du sushi, du sashimi et du maki. Elles peuvent aussi être adaptées aux goûts locaux et faire preuve d’originalité. C’est ce que les gens aiment en cuisine, d’ailleurs. Le voyage via les saveurs, la découverte de possibilités innombrables en cuisine.

Les compétences du sushiman

Un sushiman parfait doit avoir les compétences suivantes :

  • Le sushi n’a plus de secret pour le sushiman ;
  • Il peut fabriquer les sushis à la chaîne, avec toujours la même rigueur ;
  • Il sélectionne ses aliments parmi les meilleurs ;
  • Il est habile de ses mains ;
  • Il est rigoureux quant aux normes d’hygiène des restaurants : le sushi se fabrique à la main, avec des gants ;
  • Il doit évidemment être passionné de sushis et de tout ce qui touche au Japon…
  • La patience est de mise avant de devenir un chef du sushi : vous ferez des erreurs !
  • Enfin, le sens de l’organisation est essentiel quand on fabrique des sushis.

Le métier de sushiman est reconnu : mais comment y accéder ?

Fabrication de sushis : quelle formation ?

La formation pour fabriquer des sushis avec excellence est une formation privée. Il n’existe pour ainsi dire pas de formation publique pour accéder à ce métier de la cuisine du Japon.

Une école privée vous accueillera au sein d’un cursus d’apprentissage rigoureux. Il existe Sushi Prod ou Chef Sushi, parmi les écoles privées qui peuvent vous intéresser.

Si vous êtes vraiment motivé et passionné de culture japonaise et du Japon, faites un voyage et demandez à apprendre auprès des plus grands. Sur un coup de chance…

Quel salaire dans la cuisine japonaise et le sushi ?

En brut mensuels, un professionnel de la fabrication de sushis japonais peut gagner entre 1500 et 2000 euros. Si vous trouvez un emploi en restaurant réputé et que votre talent en cuisine est remarqué, bien sûr, le salaire sera plus élevé.

Les possibilités d’évolution en tant que fabricant de sushis sont évidentes. Après un certain nombre d’années d’expérience, vous avez le loisir d’ouvrir un restaurant, voire plusieurs restaurants à Paris. La France est assez ouverte à ce genre d’initiative, il ne vous reste plus qu’à vous lancer !

Banner Content

Facebook

Lettre d’information

Négocier avec l’assurance?

Abonnez-vous à notre newsletter