Comment éclairer dehors ?

L’éclairage extérieur est très important pour une maison qui se veut belle et en sécurité. À l’évidence, il y a une manière pour le faire. Voici quelques étapes à suivre pour éclairer dehors. Focus !

Définir en amont le type d’éclairage à faire

Lorsque vous décidez d’éclairer l’extérieur de votre maison ou un espace extérieur en particulier, il est avant tout important de déterminer le type d’éclairage à adopter. Il existe différents modes d’éclairages extérieurs.

A lire également : Organisez votre mariage dans un lieu spécial

Éclairage de type lampadaires

Longs et dotés de plusieurs lanternes, les lampadaires confèrent un éclairage vif et large. Cela est dû à la distance (2 m ou plus) entre leur point de projection et le sol. C’est l’idéal pour éclairer un jardin.

Éclairage à spots

Les spots sont disponibles sur pieds ou sont encastrés. Leurs lumières sont directes et plus discrètes. Ce sont des dispositifs à projection pivotante très intéressants.

Lire également : Gros plan sur la boucherie en ligne à Aubergenville

Éclairage à bornes lumineuses

Il vous est aussi possible d’opter pour un éclairage à bornes lumineuses. Discrètes, attrayantes, ces bornes sont fixées avec un dispositif de détecteur de mouvement automatisant l’éclairage.

Reproduire un schéma de l’espace à éclairer

À l’aide d’un crayon et d’un papier, faites le croquis de l’espace à éclairer. Cela vous permettra d’identifier les points d’éclairage à privilégier. Il s’agira donc d’apprécier la situation des points suivants :

  • les allées ;
  • les abris ;
  • les points d’eau ;
  • les éventuels emplacements des outils d’installations (câbles, douilles, interrupteurs, etc.).

À cela s’ajoutent les endroits où poser les éclairages. Ainsi, vous ferez un bon devis pour un tel éclairage.

Définir un plan d’installation électrique

Grâce au schéma effectué, vous pouvez définir l’installation électrique qui vous convient. Notez que le câblage et le raccordement doivent être faits selon les normes sécuritaires. Pour ce faire, votre plan doit tenir compte d’une fixation des câbles sur les alentours de votre terrain. Prévoyez des disjoncteurs différentiels de 30 mA.

Aussi, pensez à des transformateurs disposant des indices de protection (IP66 ou IP44) à brancher sur des prises parafoudres. Par ailleurs, un plan d’éclairage solaire ou sans-fil pourrait s’avérer plus facile. En effet, c’est le plus conseillé. Il est économique et vous épargne les raccordements de fils électriques encombrants.

Passer à l’installation électrique proprement dite

Une fois votre plan électrique élaboré, passez à l’action. Les directives à suivre dans le cas d’un système électrique sont :

  • creuser des tranchées de 65 cm de profondeur qui abriteront les câbles ;
  • mettre un peu de sable dans le fond et poser une gaine de protection flexible ;
  • poser le câble en le reliant du tableau électrique à la boite de dérivation ;
  • poser un grillage de signal d’installation électrique sur la longueur des tranchées ;
  • passer au nivellement avec du sable.

À cela s’ajoute la pose des disjoncteurs, des prises, des douilles et des divers raccordements électriques. Notez que tout cela doit être fait en absence de courant électrique donc après avoir disjoncté le compteur.

Poser les lampes

Après l’installation électrique, vous pouvez passer à la pose des lampes. Pour un spot à pied ou enterré, assurez-vous de bien les fixer avec du gravier avant de les brancher à la prise.

Par contre, pour un lampadaire, il vous faudra fabriquer une assise en béton afin de mieux placer les lanternes. Vous le fixerez ensuite au sol.

Dans le cas d’ampoules simples à placer, servez-vous des douilles. Par ailleurs, vous pouvez suivre les instructions sur les notices pour y arriver.

Éclairer efficacement l’extérieur de sa maison nécessite des étapes indispensables à suivre. Celles mentionnées ci-dessus vous aideront à mener à bien votre projet d’éclairage extérieur. N’hésitez donc pas à les prendre en compte !