vendredi, avril 3, 2020
Banner Top

C’est à Cagnes-sur-Mer que la toiture d’une maison individuelle s’est effondrée sur le premier étage. Il s’agit d’une habitation qui se trouve au fond de l’impasse des Espartes, précisément dans le quartier de Val Fleuri. C’est un riverain qui était inquiété par le bruit sourd qu’il avait entendu qui a donné l’alerte.

Un dispositif mis en place pour une sécurisation des interventions

La police nationale et municipale, ainsi que les pompiers ont vite fait de rallier les lieux pour sécuriser leur intervention. Aucune victime n’a été notée, car personne ne se trouvant à l’intérieur au moment de l’effondrement. Certains voisins précisent que l’habitation était quelquefois occupée illégalement.

A voir aussi : Deux suspects arrêtés après l’attaque d’une femme par de faux livreurs de pizza

Pour s’assurer qu’il n’y avait personne à l’intérieur, les pompiers ont voulu entrer dans l’habitation. N’étant pas surs que l’édifice tenait bien sur ses bases, des chiens ont été envoyés pour inspecter les décombres. En effet, le lieu était inoccupé au moment de l’effondrement. La cause de l’effondrement demeurait un mystère jusque dans l’après midi, car le bâtiment ne présentant aucun signe de vétusté.

Des représentants de la municipalité se sont rendus sur les lieux

Une inspection a ensuite été réalisée par des représentants de la municipalité envoyés sur place. Des professionnels de l’habitat faisant partie du groupe de construction Marseille Entreprendre, ont précisé que des avertissements ont été donnés au propriétaire de la maison.

A lire aussi : Un site entièrement consacré aux innovations

En effet, durant ces dernières années, il a été mis en demeure deux fois pour une sécurisation de l’édifice. La maison été fréquemment visitée par des inconnus, car n’étant pas pourvue de grillage ou de portail qui en interdit l’accès. C’est pour la sécurité que les forces de l’ordre ont provisoirement posé des barrières.

Une nouvelle mise en demeure devra être adressée au propriétaire

Il est prévu d’adresser au propriétaire de la maison, une nouvelle mise en demeure. C’est un arrêté de péril qui devra lui permettre de prendre conscience des risques que peut faire courir la maison au voisinage. D’après les dernières informations, la maison a été rachetée par un promoteur.

Ce dernier prévoit de mettre en place un projet de 23 logements.

La maison qui s’est effondrée à Cagnes-sur-Mer aurait pu faire de nombreuses victimes. Heureusement, personne ne se trouvait à l’intérieur au moment de l’effondrement. Un dispositif a été mis en place pour sécuriser les interventions des forces de l’ordre. Des représentants de la municipalité sont aussi venus sur les lieux.

Finalement, la maison a été rachetée par un promoteur qui veut mettre en place un projet de 23 logements.

Banner Content

Facebook

Lettre d’information

Négocier avec l’assurance?

Abonnez-vous à notre newsletter