vendredi, décembre 6, 2019
Banner Top

En Hiver, il n’y a rien de plus plaisant que d’entendre la bûche craquer et de ressentir la chaleur dégagée par une poêle à bois. Pour que la chaleur soit aussi agréable, elle ne doit pas être trop forte ou trop faible. La densité de cette chaleur est définie par la puissance de l’appareil. En quoi la puissance est-elle un facteur clé dans le choix d’une poêle à bois ? Zoom sur la question.

Être en mesure de déterminer la puissance appropriée à votre poêle à bois est une étape importante. Pour qu’elle soit une réussite, voici un certain nombre de critères que vous devez prendre en compte.

Faire un choix selon la configuration de votre logement

La configuration de votre logement est un critère important en ce sens qu’il vous permettra de mieux ajuster la puissance d’un poêle à bois. Mais aussi, il permettra d’optimiser sa performance. À cet effet, vous devez vérifier :

L’isolation de la maison

Tout d’abord, une maison parfaitement isolée n’est pas sujette à une perte de chaleur. Cela dit, la puissance nécessaire pour le chauffage sera de toute évidence faible.

Le volume des pièces

Le volume de la pièce à chauffer est proportionnel à la puissance de la poêle à bois. Autrement dit, plus le volume est grand et plus la poêle doit être puissante pour bien chauffer les pièces de la maison. Ces deux facteurs vont de pair.

La situation géographique

C’est un aspect que vous devez aussi considérer. En effet, si vous êtes dans une région où les hivers sont très rudes. Dans ce cas, vous devez choisir une poêle à bois plus puissant que ceux installés dans les régions avec un climat beaucoup plus doux.

Optimiser la puissance selon le mode de vie

Bien que le choix de la puissance dépende de la température que vous voulez obtenir au sein de votre logement, cela dépend également de votre mode de vie. En d’autres termes, le nombre de personnes vivant dans votre foyer. Votre rythme de vie : restez-vous souvent à la maison ? Mais encore, voulez-vous un chauffage qui fournit une chaleur continue ou une montée rapide de température. Tous ces paramètres entrent en ligne de mire. Comme vous l’aurez sûrement deviné, ce n’est pas une décision qui se prend sur un coup de tête.

Quelques risques d’une puissance mal définie

Les risques liés à une puissance mal définie sont multiples et variés. Tout d’abord, cela peut provoquer un inconfort, mais aussi la détérioration du poêle. Lorsqu’il est sous-dimensionné, il réchauffe difficilement la maison. Pire encore, le fonctionnement sans cesse en surrégime entraînera l’usure prématurée de l’appareil.

À cela, s’ajoute une consommation excessive de combustible. De quoi faire des aller-retour à votre lieu de stockage de bûches. Par ailleurs, une puissance mal définie peut provoquer un chauffage trop important par rapport au volume de la pièce. Le but d’un poêle à bois est de chauffer de manière confortable votre logement et non de le transformer en un sauna suédois.

Banner Content

Qui suis-je ?

Je m’apelle Ayana. Bienvenue sur mon petit blog perso. Je publie régulièrement mais je ne suis pas la seule ^^ Avec ma bande de e-friends, on partage tout un tas d’infos utiles ici. On espère que vous y trouverez votre bonheur.

Suivez-nous sur Facebook

Négocier avec l’assurance?

Lettre d’information

Abonnez-vous à notre newsletter