mercredi, septembre 23, 2020
Banner Top

L’épilation est toujours un moment délicat. Entre mauvais souvenirs et obligations dues aux conditions de travail, des solutions indolores s’imposent mais elles ne sont pas durables. Au contraire, ce sont d’autres ennuis qui apparaissent et de nouvelles solutions doivent être trouvées. Mais ces solutions ne sont pas évidentes non plus. De ce fait, l’épilation est à privilégier sur les rasages. Que le rasage soit effectué avec un bon vieux rasoir ou une crème d’épilatoire. Mais, pour ne pas souffrir et en conserver le souvenir, l’idéal reste de s’adresser à un professionnel

Le rasoir peut provoquer des démangeaisons. 

Les poils quoi qu’il arrive repoussent. L’usage du rasoir, rend le poil plus dur. De ce fait, la douleur est plus présente si on décide de revenir à une bonne épilation qui durera dans le temps. Ceci dit, le mieux est cependant de ne pas tomber dans la facilité de l’usage des lames. Leur utilisation intensive provoque, à terme, des ennuis de sécheresse. Ces zones devenues sensibles peuvent même démanger ou avoir quelques boutons. Même s’il est possible d’en venir à bout avec une bonne crème de soin. Porter des collants pour aller travailler sera compliqué pendant quelques jours. 

Lire également : Des astuces pour trouver un emploi

L’épilation rend la pousse du poil plus lente.

Quoi qu’il en soit, avoir recours à une épilation régulièrement diminue la pousse du poil avec le temps. Le poil devient de plus en plus fin, et sur quelques zones, les poils repoussent plus difficilement voire plus du tout, pendant un temps du moins. En effet, pendant une épilation, la racine du poil est retirée. Pour repousser, le poil doit se reconstituer entièrement. Pour cela, le corps doit fournir de l’énergie. Mais en fonction du temps, du métabolisme de la personne et de ses habitudes ce processus peut être plus ou moins long. Entre 3 à 4 semaines en moyenne sont constatées pour que le poil repousse. 

A découvrir également : Tout plaquer pour partir à la campagne

Banner Content

Facebook

Lettre d’information

Négocier avec l’assurance?