Profitez des avantages des chèques repas !

De nombreuses entreprises ne disposant pas de cantines proposent à leurs salariés des chèques repas ou des chèques déjeuners. Ceux-ci sont avantageux à la fois pour l’employeur et ses employés. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le sujet.

Comment ça marche ?

Les sociétés éligibles à ce mode de restauration contactent les organismes distributeurs de carte restaurant. Ceux-ci ont déjà plusieurs établissements partenaires, travaillant dans le domaine de la restauration. Les salariés, quant à eux, peuvent faire la demande de chèque déjeuner auprès de leur employeur et les utiliser pendant leur pause repas. A noter qu’ils sont en partie financés par l’entreprise. Le salarié ne paye en effet qu’environ la moitié du coût nécessaire. Celle-ci sera déduite de son salaire.

Lire également : Les vidéos incontournables sur la résistance de cigarette électronique

Les avantages de la société employeur

Si vous envisagez donc d’adopter ce dispositif pour votre entreprise, sachez que vous êtes libre de fixer la somme que vous allez y consacrer. Par ailleurs, une exonération des charges (sociales ou fiscales) fait également partie de ses principaux atouts. En effet, il ne s’agit en aucun cas de salaire et n’est donc pas concerné par l’impôt sur le revenu. En outre, il ne faut pas non plus oublier l’aspect simple et facile de ce dispositif, notamment au niveau de son fonctionnement.

Les avantages de l’employé

Grâce au système de chèque repas, le salarié peut bénéficier d’un moyen de restauration moins cher. En d’autres termes, il peut réaliser des économies, car il dispose en quelque sorte d’un complément de revenus. C’est d’ailleurs, l’un des avantages majeurs du dispositif. En ce qui concerne la durée de validité, sachez qu’une carte restaurant peut être valable toute une année, à partir de sa date de distribution. Une fois, ce délai dépassé, une nouvelle demande est indispensable.

A découvrir également : 3 astuces pour bien choisir le cadeau d'un mélomane

Se procurer des chèques déjeuner ne pourra que vous être bénéfiques. En effet, l’employeur permettra à ses employés de profiter d’une meilleure condition de travail. Ils pourront également manger sainement, mais à moindre coût.

Comment obtenir des chèques repas ?

Maintenant que vous avez compris les avantages qu’offrent les chèques-repas, vous allez probablement vouloir savoir comment en obtenir. En réalité, c’est assez simple. Les employeurs peuvent commander directement ces cartes auprès de prestataires spécialisés. Il existe plusieurs entreprises qui proposent ce type de service, comme Sodexo ou Edenred, par exemple.

Les salariés, quant à eux, n’ont pas besoin d’avancer des frais pour bénéficier du dispositif. Effectivement, ils reçoivent une carte prépayée avec un montant défini chaque mois ou chaque semaine, selon la politique choisie par leur entreprise.

Pensez à bien préciser que le coût des titres-restaurant peut être pris en charge partiellement ou totalement par l’employeur et/ou le salarié, selon la convention collective applicable dans l’entreprise. Dans certains cas particuliers (notamment pour les travailleurs indépendants), se procurer des chèques-déjeuner peut nécessiter certaines démarches administratives.

Si votre entreprise ne propose pas encore ce système avantageux à ses employés, n’hésitez pas à lui suggérer cette idée astucieuse pour améliorer la qualité de vie au travail tout en offrant une meilleure sécurité financière aux collaborateurs !

Les restrictions et limites d’utilisation des chèques repas

Bien que les chèques-repas soient un avantage très apprécié des salariés, il existe certainement quelques limitations à leur utilisation. Vous devez connaître ces restrictions afin d’éviter toute confusion ou malentendu.

Il faut savoir que ces cartes ne peuvent être utilisées que pour acheter des repas et/ou boissons consommables sur place ou à emporter. Elles ne peuvent pas être utilisées pour l’achat de produits non-alimentaires tels que du tabac ou des produits électroniques, par exemple. Les aliments achetés doivent aussi répondre aux critères de la législation en matière de sécurité alimentaire.

Le montant maximal du chèque-repas doit être respecté lors de son utilisation. Les commerçants acceptant ce type de paiement affichent généralement un logo spécifique indiquant qu’ils acceptent les titres-restaurant et précisant s’ils admettent les compléments en espèces (dans une limite fixée aussi). Le montant maximum autorisé par titre-restaurant varie selon le pays où vous êtes et dans certains cas selon l’accord collectif applicable dans votre entreprise.

Vous devez noter que chaque carte peut avoir sa date limite d’utilisation qui est mentionnée dessus comme une date valablement exprimée sous forme ‘valable jusqu’au’. Si vous avez plusieurs cartes, vérifiez bien leurs dates limites respectives pour éviter tout gaspillage inutile.

Gardez à l’esprit qu’il n’est pas possible d’utiliser plusieurs titres-restaurant pour régler une seule et même dépense. Les cartes ne sont pas remboursables en cas de perte ou de vol.

Bien que les chèques-repas soient un avantage majeur pour les salariés, vous devez connaître les limitations et les restrictions qui y sont associées avant de commencer à les utiliser.