Radiateur à inertie sèche ou fluide : comment choisir ?

Les radiateurs à inertie ont fait leur apparition sur le marché il y a environ une quinzaine d’années. Ils sont appréciés pour l’uniformité de la chaleur qu’ils diffusent. Qui plus est, ils permettent de réaliser des économies d’énergie. Par ailleurs, on en distingue deux types : le radiateur à inertie sèche et le radiateur à inertie fluide. On peut donc avoir l’embarras du choix et ne pas savoir pour lequel opter entre ces deux modèles. Pour vous aider à vous décider, nous vous listons les particularités de chaque appareil. 

Tout d’abord, c’est quoi l’inertie ?

Avant de faire le choix d’un radiateur à inertie sèche ou fluide, il peut être intéressant de comprendre la notion d’inertie. 

A découvrir également : Quelques conseils pour bien peindre sa maison

On entend par inertie, la possibilité de stocker de la chaleur puis de la répandre de façon progressive, et cela, bien que le radiateur soit éteint. C’est notamment grâce à ce mécanisme que vous pouvez réduire vos consommations énergétiques, et par ricochet, votre facture d’électricité.

Peu importe le mode d’inertie en jeu, la chaleur est diffusée par une résistance électrique. Ce qui peut être différent, c’est le canal de transmission de cet air chaud ; il peut être sec ou liquide. 

A lire en complément : Combien coûte l'intervention d'un serrurier en urgence ?

Quels sont les spécificités des radiateurs à inertie sèche et fluide ?

Les radiateurs à inertie sèche sont dotés d’un corps de chauffe de type solide. Celui-ci comprend généralement des plaques en métal, en acier, ou encore en aluminium. Certains cœurs de chauffe peuvent également être conçus avec des matériaux dits réfractaires. Il s’agît notamment de la céramique, de la pierre de lave, de la stéatite, de la fonte… 

C’est le corps de chauffe qui est chauffé par la résistance électrique. Puis, il se charge de redistribuer la chaleur au fur et à mesure. Ce qui vous permet de bénéficier avec votre famille d’un réel confort. 

Pour ce qui est des radiateurs à inertie fluide, leur cœur de chauffe est composé d’un fluide. Il peut s’agir d’huile végétale ou minérale, du glycol ou encore de l’eau. 

Lequel choisir ?

Les radiateurs à inertie sèche et fluide ont des performances thermiques identiques. Mais les appareils à inertie sèche ont une plus grande inertie, d’où leur capacité à accumuler beaucoup de chaleur. 

Pour ce qui est des modèles à inertie fluide, ils ont des similitudes avec un chauffage central. Mais au final, le choix de l’un ou l’autre sera fonction de vos préférences en termes de chauffage. 

Avantages et inconvénients des radiateurs à inertie sèche et fluide

Les radiateurs à inertie sèche et fluide ont chacun leurs avantages et inconvénients. Commençons par les avantages des modèles à inertie sèche.

Le principal avantage de ce type d’appareil est sa grande capacité de stockage thermique. Une fois la température atteinte, le radiateur conserve une chaleur agréable pendant un long moment, même après l’arrêt du chauffage. Cela permet notamment de réaliser des économies d’énergie en ne sollicitant pas constamment le système de chauffage.

Un autre point fort des radiateurs à inertie sèche est leur faible consommation électrique. Ils sont généralement moins gourmands en électricité que les autres types de chauffage électrique, ce qui se traduit par une facture d’électricité moins élevée.

Ces appareils ne sont pas sans inconvénients. Leur montée en température peut prendre plus de temps qu’un modèle à inertie fluide. Ils peuvent être sensibles aux variations brusques de température et nécessitent donc une installation rigoureuse pour éviter toute surchauffe ou tout risque d’incendie.

L’avantage majeur des modèles à inertie fluide est leur rapidité dans la montée en température ainsi que leur facilité d’utilisation. Effectivement, ces appareils fonctionnent comme un chauffage central classique : il suffit simplement d’actionner un bouton pour obtenir la chaleur souhaitée.

Les radiateurs à inertie fluide ont l’avantage d’être plus compacts que les modèles à inertie sèche, ce qui facilite leur intégration dans tous types de pièces.

Ils sont souvent plus gourmands en électricité et peuvent avoir une moindre capacité de stockage thermique par rapport aux radiateurs à inertie sèche. Leur prix d’achat peut être légèrement supérieur.

Le choix entre un radiateur à inertie sèche ou fluide dépendra avant tout de vos préférences en matière de chauffage. Vous devez bien prendre en compte les avantages et inconvénients des deux types d’appareils pour faire le meilleur choix possible.

Comment calculer la puissance nécessaire pour votre radiateur à inertie ?

Maintenant que vous avez une idée des avantages et des inconvénients des radiateurs à inertie sèche ou fluide, il est temps de déterminer la puissance nécessaire pour votre appareil.

La puissance d’un radiateur à inertie dépendra de plusieurs facteurs tels que la superficie de votre pièce, le niveau d’isolation thermique, le type de fenêtres (simple ou double vitrage), ainsi que l’exposition au soleil. Calculer la bonne puissance permettra un chauffage optimal sans surconsommation d’énergie.

Pour calculer la puissance nécessaire pour votre radiateur à inertie, vous pouvez utiliser une formule mathématique simple :
Puissance (en watts) = Superficie x coefficient U x Delta T
• La superficie correspond à celle du local en mètres carrés

• Le coefficient U représente l’isolation thermique et variera selon les matériaux utilisés pour les murs et cloisons

• Delta T désigne l’écart entre la température extérieure et intérieure souhaitée. Cette valeur est généralement fixée autour de 20°C.

Par exemple, si vous devez chauffer une pièce de 25m² avec un coefficient U égal à 1,5 W/m².K dans une région où les températures descendent jusqu’à -10°C en hiver :
Puissance = 25m² x 1,5 W/m².K x 20 °C = 750 watts

Il ne faut pas négliger aussi certains éléments importants tels que le nombre et la qualité des fenêtres, la hauteur sous plafond ou encore les ouvertures de portes. Pensez à bien solliciter l’avis d’un professionnel pour un calcul précis. Cela permettra aussi de choisir le modèle adapté à vos besoins en termes de fonctionnalités et de design.

Le choix entre un radiateur à inertie sèche ou fluide dépendra avant tout de vos préférences en matière de chauffage ainsi que des spécificités techniques liées à votre logement. En suivant quelques conseils simples, vous pouvez facilement trouver le radiateur qui convient parfaitement pour chauffer votre intérieur avec efficacité et économie d’énergie.