samedi, mai 30, 2020
Banner Top

Ça y est, la coupe est pleine. Les galères de métro, de RER, de trains en retard, la course contre la montre permanente a eu raison de vos nerfs et de votre équilibre mental. Il faut que vous partiez, que vous quittiez cette ville qui va trop vite pour les hommes. Pourquoi ne pas devenir éleveur de limousine ou reprendre un café dans un petit village?

Vous n’êtes pas seul

Partir à la campagne implique un changement professionnel radical. Même si votre situation vous semble difficile à supporter plus longtemps, il s’agit de ne pas mettre la charrue avant les bœufs. Si vous êtes une famille avec des enfants, sachez que vous allez devoir trouver non pas une mais deux nouvelles situations, que vos enfants vont devoir vous suivre et qu’il faudra qu’eux aussi y trouvent leur compte. Mais comment avoir la certitude que cette nouvelle vie conviendra à tout le monde, y compris à vous-même? Beaucoup de “plaqueurs” ont finalement rencontré une sorte de spleen et ont du rebrousser chemin quelques mois seulement après leur départ.

Lire également : Quelles sont les 6 meilleures bières de type IPA ?

Faites-vous accompagner

De nombreux sites institutionnels peuvent vous proposer leur aide afin de vous aider dans votre démarche. C’est par exemple le cas si vous rejoignez le département de l’Allier. Ce site vous donnera de nombreux conseils ainsi que des contacts pour vous donner une idée plus claire de ce qui vous attend. Vous pouvez bénéficier d’aides pour reprendre une entreprise et construire votre nouvelle vie.

Il n’y a pas d’âge pour changer de vie, mais la pire décision serait de tout faire dans l’urgence. Prendre un peu de recul et souffler avant d’agir est un bon calcul, il faut être certain de partir et de changer pour les bonnes raisons. Pour cela, parlez-en avec vos amis et essayez de trouver des personnes qui ont vécu cette expérience et pourront partager leurs réussites comme leurs erreurs avec vous.

A lire aussi : Accueillir une poule chez soi

Banner Content

Facebook

Lettre d’information

Négocier avec l’assurance?

Abonnez-vous à notre newsletter