Comment négocier l’assurance du prêt immobilier ?

Si vous êtes sur le point de souscrire un prêt immobilier, sachez que votre banque est en mesure d’exiger une assurance emprunteur. Pour cela, vous devez tenir compte de certains points clés si vous souhaitez faire une bonne affaire. Si vous vous demandez comment négocier l’assurance du prêt immobilier, découvrez ici les astuces pour y parvenir.

Mettre en valeur son dossier

L’une des actions primordiales à faire avant de négocier l’assurance de votre prêt immobilier est de mettre en valeur votre dossier. En effet, il s’agit de soigner votre fichier de sorte que le contenu puisse séduire l’institution financière.

Lire également : Comment acheter son appartement neuf au meilleur prix ?

Vous devez adapter votre projet en fonction du taux d’emprunt afin qu’il ne dépasse pas un certain seuil d’endettement sur le total de vos revenus. De plus, vous devez mettre un terme à vos crédits de consommation si vous en avez en cours.

La raison est toute simple : la banque va exiger vos récents relevés de compte bancaire afin de juger votre capacité de gestion de votre budget. En outre, dans le cas de la négociation de l’assurance de prêt immobilier, l’institution financière cherchera à vérifier si vous n’êtes pas fichier par la Banque de France.

A lire également : Bien choisir son plombier pour éviter la catastrophe

Ainsi, plus votre dossier sera solide ou convaincant, plus il vous sera facile de négocier. Cela vous permettra donc d’en sortir gagnant, car vous parviendrez dans une certaine mesure à réaliser des économies.

Viser un taux d’assurance plus bas

Lors des discussions, votre but sera d’obtenir le taux le plus bas possible et c’est dans ce sens que vous devez mener la négociation. Vous pouvez entre autres, faire jouer votre ancienneté à la banque pour bénéficier d’un tarif plus intéressant.

Généralement, dans ces cas, il n’est pas rare que les banques cherchent à primer leurs fidèles clients. Ainsi, s’il s’avère que vous faites partie de cette liste, alors vous pouvez en profiter et espérer l’institution vous accorde un taux qui vous avantage.

De plus, si votre profil n’est pas sujet à un éventuel risque emprunteur, vous avez de fortes chances de bien négocier votre assurance de crédit immobilier.

Comparer les offres

Il faut souligner que les banques imposent l’organe assureur qui travaille avec elles, mais que le choix final vous revient. En effet, vous êtes libre d’opter pour une autre compagnie et d’aller souscrire le contrat auprès d’elle.

C’est pourquoi il est recommandé de comparer les différentes offres disponibles sur le marché. Cette astuce vous permet de choisir l’assureur qui vous convient afin de bénéficier d’un service sur-mesure.

Par ailleurs, en optant pour un bon assureur, vous procéderez ainsi à une délégation d’assurance. En confiant la négociation de votre contrat à un spécialiste, vous êtes en effet sûr de bénéficier de son accompagnement ; de quoi vous aider dans votre processus.

Ce dernier vous fera gagner en temps, car il s’occupera de toutes les formalités administratives à votre place. De plus, il vous épargne de longues heures de discussion au téléphone ou les rendez-vous interminables de bureau en bureau.

Par ailleurs, sachez qu’un spécialiste saura conduire les négociations dans de bonnes conditions, car il connaît le domaine. Il sait dans quel sens mener les discussions afin que vous puissiez bénéficier de toutes les garanties du contrat.

Pourquoi négocier l’assurance crédit immobilier ?

L’assurance emprunteur est la seule garantie pour la banque de voir le prêt être remboursé quoi qu’il arrive. Même si votre situation pense vous mettre à l’abri de difficultés de paiement, malheureusement vous ne pouvez pas tout prévoir. Personne n’est à l’abri de perdre son emploi ou de tomber malade. La banque ne peut pas le prévoir non plus. Voilà pourquoi il vous sera impossible de souscrire un prêt sans être assuré. La banque voudra qu’une assurance puisse pallier vos manquements en cas de besoin.

Vous l’avez certainement compris, tant que vous rembourserez votre crédit, vous payerez en parallèle une assurance emprunteur. Il est donc important de la comparer et de la négocier, afin de ne pas payer le prix fort. C’est pourquoi nous vous invitons à consulter ce site internet. Vous pourrez faire votre comparaison en quelques clics seulement. Le tarif que vous aurez à payer sera évidemment fixé en fonction de :

  • votre âge
  • votre état de santé
  • le type de contrat

Cela nous amène à l’autre chose qui doit vous pousser à prendre votre assurance emprunteur au sérieux : la quotité. Vous devez donc commencer par définir quels sont vos besoins, en fonction des risques que vous encourez. En passant par un comparateur d’assurances emprunteur en ligne, cela sera fait automatiquement, en répondant au questionnaire vous permettant de recevoir les meilleures propositions. 

Ensuite, vous aurez à choisir la quotité souhaitée. Elle sert à répartir la couverture proposée par l’assureur entre les emprunteurs, si vous empruntez à 2. Vous pouvez donc partir sur un taux de 50 %, pour ne pas avoir à payer la partie de votre co-emprunteur. Vous pouvez aussi sélectionner sur une quotité différente, comme 40/60 ou 200 %. Avec cette dernière répartition, cela vous garantit le remboursement total du crédit par l’assureur, en cas de décès de l’une des personnes. Si vous empruntez seul, vous n’aurez pas d’autre choix que de sélectionner une quotité minimale de 100 %. 

Pour finir, vous devez prendre en compte ce qui est inclus et les exclusions de garantie. Par exemple, le suicide n’est pas pris en compte. Il existe d’autres exclusions, vous devez de ce fait être vigilant au contrat avant de le signer. Il est peu probable que vous puissiez négocier ces points. Néanmoins, certaines compagnies d’assurance ne proposent pas tout à fait la même chose, notamment sur l’âge d’adhésion ou la pratique de conduites à risque.