vendredi, novembre 15, 2019
Banner Top

Au courant de l’été dernier, deux individus s’étaient déguisés en livreurs de pizza et avaient attaqué une dame. Après cet incident, il y a eu deux suspects qui ont été arrêtés par la police. Cette dernière soutient que les suspects avaient sonné à la porte de la victime, en se faisant passer pour des livreurs de pizza. Une fois que la dame a ouvert la porte, ils l’ont violemment attaquée avant de s’enfuir à pied.

L’un des accusés était une connaissance de la victime

Avant de s’en prendre à leur victime, les deux suspects avaient d’abord frappé à la porte. Pour gagner la confiance de cette dernière, ils se sont fait passer pour des livreurs de pizza. C’est lorsque cette dernière a ouvert la porte qu’ils l’ont attaqué avec une grande violence avant de prendre la fuite à pieds.

Quelques jours après les faits, la police a procédé à l’arrestation du premier suspect. Il s’agissait d’un ancien ami de cœur de la victime, et porte le nom de Jean Sébastien Cormier. Selon la police, même s’il n’avait pas été l’un des agresseurs, il aurait orchestré l’attaque. Il a été accusé des délits de séquestration, d’introduction avec effraction, et possession d’une arme automatique.

Le second suspect arrêté quelques jours plus tard

L’identité du second individu qui avait participé à l’agression était toujours inconnue des services de police. Les policiers, en poursuivant leur enquête, sont parvenus à le cibler. Et c’est dans l’Est de Montréal, dans un lave-auto du boulevard des Grandes Prairies, qu’il a été appréhendé. Il devra comparaître pour les faits de trafic d’armes.

L’arrestation des deux livreurs de pizza qui ne sont pas de chez Dolce Pizza reste toujours à prouver. C’est pour cette raison que les enquêteurs demandent l’aide de la population pour pouvoir les identifier.

Les moyens mis en œuvre par les enquêteurs pour élucider l’agression

Pour y voir un plus clair dans cette agression, les enquêteurs ont mis en place certains moyens. Avant tout, ils ont fait dresser le portrait-robot de l’un des suspects. Un poste de commandement mobile a également été garé il y a quelques jours sur la rue Joffre, près de la rue Notre Dame.

Il existe également des organismes, dont Jeunesse Soleil, qui a proposé une importante récompense à toute personne qui pourrait donner des informations pouvant conduire à l’identification et à l’arrestation des présumés agresseurs.

Banner Content

Qui suis-je ?

Je m’apelle Ayana. Bienvenue sur mon petit blog perso. Je publie régulièrement mais je ne suis pas la seule ^^ Avec ma bande de e-friends, on partage tout un tas d’infos utiles ici. On espère que vous y trouverez votre bonheur.

Suivez-nous sur Facebook

Négocier avec l’assurance?

Lettre d’information

Abonnez-vous à notre newsletter