jeudi, septembre 24, 2020
Banner Top

Faire passer un recrutement à un candidat est un exercice plus complexe qu’il n’y paraît. Évaluer les compétences, comprendre un CV, cerner le profil et les motivations, présenter les missions, etc. De nombreux éléments sont à prendre en compte au moment de l’entretien d’embauche avec un candidat. Comment s’y retrouver et comment mener un entretien d’embauche sans faille ? On vous explique tout sur cet exercice courant en entreprise, dans notre article axé sur des conseils.

Entretien d’embauche : un exercice de style

L’entretien d’embauche est en général l’occasion de créer une rencontre entre deux profils. Le recruteur, et bien sûr le candidat. Et on ne vous apprend rien, savoir recevoir un candidat est important.

Lire également : Marchés publics : avez-vous entendu parler du DUME ?

Recevoir le candidat

Dans ce court moment que représente l’accueil, de nombreuses informations passent. Sympathie, côté chaleureux, sourire, politesse… Ces éléments paraissent évidents mais ne le sont pas pour autant dans le milieu de l’entreprise. Une réponse directe à vos gestes d’accueil vous donne des informations sur le profil.

On dit parfois que tout se joue lors de la première rencontre entre recruteur et candidat, avant même l’entretien d’embauche. On ne se permettrait pas d’émettre un avis péremptoire sur cette affirmation, mais l’important est de retenir que les attitudes de base et courantes en société sont des éléments fondateurs du jugement qui sera porté par la suite sur le candidat et sur le recruteur.

A lire également : La vie moderne est une course contre la montre

L’entretien d’embauche n’est ni plus ni moins qu’un bon exercice de style auquel il faut se confronter pour savoir de quoi il retourne.

Adopter la bonne posture et la bonne attitude

Vous êtes novice en matière d’entretien d’embauche ? On vous a demandé de recevoir un candidat et vous ne savez pas par quoi commencer ? On se demande tous quelles questions poser à un candidat. Comment juger de son aptitude au poste dans le temps qui est imparti au recruteur ? Comment mettre un candidat à l’aise ? Comment être sûr de faire preuve de discernement ? Autant de question auxquelles il est nécessaire de répondre de manière juste.

Tout d’abord, adopter la bonne attitude pour se préparer à un entretien d’embauche est primordial. Vous devez être dans de bonnes dispositions, sans pollution mentale pour dérouter votre entretien d’embauche.

Choisir le moment opportun

Choisissez de préférence un moment de la journée propice à un entretien d’embauche. Le lundi matin à 9 heures est déconseillé, pour des raisons évidents. Le vendredi après-midi à 16 heures l’est tout autant !

Assurez-vous que vous êtes totalement disponible et dans l’accueil. Ce faisant, vous éliminez toute possibilité de malentendu qui aurait sa source dans des éléments extérieurs à la rencontre entre le recruteur et le candidat.

Établir la discussion avec le candidat

En entreprise, le recruteur a une mission primordiale : établir une discussion avec le candidat au sujet du poste et de l’emploi proposés. Le but est également de s’éloigner des habituels interrogatoires, très stressants pour le candidat et donc aussi pour le recruteur. Une vraie discussion doit pouvoir s’établir le plus naturellement possible.

En tant que recruteur, évitez les questions pièges dirigées au candidat, notamment sur les qualités et les défauts. Tester une réaction est assez malvenu et peut faire dévier un entretien. Privilégiez un entretien naturel, humain, focalisé sur le sujet d’intérêt : l’embauche potentielle pour un poste.

La relation recruteur / candidat

Il est plus aisé d’obtenir des informations fiables sur un candidat en jouant le jeu de la création d’une relation. Une confiance doit pouvoir s’établir. Bien sûr, le jugement s’invite forcément en entretien d’embauche.

Apparence, manière de répondre, réactions, langage corporel… Tout est analysé à la loupe, ce qui peut entraîner des blocages dans la perception juste du potentiel du candidat. Restez professionnel, et sympathique. En vous comportant de la sorte, vous ouvrez une porte à la discussion. N’oubliez pas en tant que recruteur qu’un entretien d’embauche peut être un réel challenge pour un candidat, et ce, quel que soit son âge.

Privilégier le côté humain

L’expérience de chacun en tant qu’être humain doit primer en entretien d’embauche. On l’a lu et relu 100 fois, mais toujours est-il qu’il existe encore des expériences de recrutement assez traumatisantes.

L’effet miroir est assez impressionnant, d’ailleurs, en entretien d’embauche. Jugez, et vous serez jugé. Manquez de respect, et l’on vous manquera de respect. respectez, et l’on vous respectera. En étant conscient de ces éléments, adoptez la meilleure attitude qui soit pour générer une bonne relation de recruteur à candidat.

Le respect et l’écoute

En entretien, évitez de poser des questions personnelles : religion, nationalité d’origine, état de santé, sexe (oui) ou même d’éventuelles intentions de procréation… Certaines questions sont d’ailleurs interdites par la loi en France.

Les moqueries ne sont pas de mise en entretien d’embauche. Si le but de cette rencontre professionnelle (et non personnelle) est bel et bien de déterminer si le profil du candidat feront l’affaire pour le poste et le travail proposé, il est alors essentiel de savoir laisser le candidat parler.

Rester respectueux, avenant, rigoureux et professionnel ne peut que participer au bon déroulement du rendez-vous d’embauche.

Comment se déroule un entretien d’embauche ?

Avant toute chose, un entretien d’embauche se prépare scrupuleusement en amont.

La présentation du recruteur

Le recruteur se présente et précise sa fonction au sein de l’entreprise. Des détails sur l’emploi et le poste à pourvoir sont donnés ainsi que des explications sur le déroulement de l’entretien.

La présentation du candidat

Ensuite, le candidat se présente. Son CV et sa lettre de motivation sont le reflet de son parcours professionnel. Il est possible de poser des questions pour avoir des précisions sur telle ou telle expérience.

La présentation de l’entreprise et du poste

C’est après au tour de l’entreprise d’être présentée. Cette étape est cruciale, car c’est à ce moment-là que le candidat va émettre intérieurement ou non le désir d’intégrer l’équipe. Fonctionnement de l’entreprise, vision, projets, effectifs…

Le poste à pourvoir doit ensuite être présenté naturellement, dans la continuité, en allant du général au particulier. N’oubliez pas les missions, les horaires, les droits, les avantages, etc. Ces “détails” sont importants.

Les compétences du candidat

Une discussion peut alors se mettre en place autour des compétences du candidat et du lien existant avec les missions proposées. Abordez des expériences concluantes en essayant de focaliser sur des verbes positifs et sur les réponses. Prenez des notes.

Quelques questions pouvant être posées

Afin d’en savoir plus sur le candidat et sur ses réactions potentielles, une mise virtuelle en situation peut être intéressante. À telle situation, ou face à tel obstacle, comment réagirait le candidat ?

Poser des questions sur les projets dont le candidat serait le plus fier est un excellent de mettre en valeur la personne.

Enfin, demander au candidat dans quelles conditions il ou elle se voit travailler, et des compétences qu’il attend de ses collègues peut également être une piste de discussion.

Conclusion de l’entretien d’embauche

Le candidat peut faire part de ses impressions à votre demande. S’il a des questions, c’est le moment de les exprimer. Il est important de faire savoir aux candidats qu’ils seront contactés quelques jours plus tard pour être informés de l’issue favorable ou défavorable du processus de recrutement.

Notre conseil : gardez une trace écrite de votre entretien et de l’échange. Ceci vous permettra d’en garder un souvenir ainsi qu’une synthèse, mais aussi de pouvoir présenter vos actions à votre chef.

Banner Content

Facebook

Lettre d’information

Négocier avec l’assurance?

Abonnez-vous à notre newsletter